A.B.O.E.S.

Association loi 1901 n° 94/0923
Association Baha'ie pour les Oeuvres Educatives et Sociales

Happy Hippo Show
Le théâtre au service du dialogue social


Activités:


YAKARI
Camps de vacances (6-14 ans) intégrant les valeurs humaines (respect, service, courtoisie...)

MALAKOUM
Troupe de théâtre (12-18 ans) proposant une vision constructive de la société...

DDW
Troupes de danse (15-25 ans) traitant des maux de la société (pauvreté, racisme, drogue...)

AARPEJ
Ateliers d'ARt Pour l'Epanouissement des Jeunes

HAPPY HIPPO SHOW
Théâtre interactif au service de l'éducation et du bien-être social.

FETES DE QUARTIER
Fêtes multiculturelles avec les associations de quartiers.

PUBLICATIONS
Recherche pédagogique, colloques et contenus didactiques publiés (en partie) dans la médiathèque.

Origine :

En 1995 l'Union Européenne lance le "Processus de Royaumont", un programme visant à renforcer la stabilité et les relations de bon voisinage parmi les pays d'Europe du Sud-Est (Albanie, Croatie, Bosnie-Herzégovine, Bulgarie, Yougoslavie, Hongrie, Roumanie, Slovénie, Ex-République Yougoslave de Macédoine). Ce processus de stabilisation sociale cherche à créer des structures civiques et à établir un dialogue entre les divers groupes de sociétés civiles dans les domaines de l'éducation, de la culture, de la religion, de la science, de la technologie et des sports, afin de dépasser les divisions ethniques et réduire les tensions engendrées par les conflits.

Les Institutions participantes à ce "Processus de Royaumont" sont la Commission Européenne, le Parlement Européen, le Conseil de l'Union Européenne, la Commission Economique des Nations Unies pour l'Europe, le Conseil de l'Europe, l'OSCE (Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe), la CEI (Communauté des Etats Indépendants) et la BSEC ( Coopération de la mer noire) en collaboration avec les Etats-Unis, la Russie et la Turquie.

C'est dans ce cadre, en 1998, qu'un accord fut signé entre le Grand Duché du Luxembourg et le Bureau d'Information Publique de la Communauté Internationale Baha'ie à Paris pour mettre en place un programme de formation d'animateurs intitulé "Promouvoir des messages positifs" ou "Happy Hippo Show" dans neuf pays d'Europe du Sud-Est. Les bénéficiaires de ce programme financé par le gouvernement du Luxembourg et mené par la Communauté Internationale Baha'ie ont concerné les acteurs sociaux dans diverses structures : animateurs des mass médias, éducateurs de jeunes, organisations non gouvernementales, etc.

Happy Hippo Show est un projet humanitaire pour l'éducation civique dédié à la paix et la stabilité sociale.

En 1995, il a été présenté à la Quatrième Conférence Mondiale sur la Femme à Beijing, en Chine, en tant que programme pour l'éducation morale de la jeunesse.

Le Happy Hippo Show est à l'origine un concept développé en 1994 par Shamil Fattakhov, baha'i et journaliste de la télévision russe, pour promouvoir des messages positifs à travers des scènes de la vie quotidienne. Ce programme a acquis depuis une très grande notoriété, non seulement auprès des jeunes mais aussi auprès des familles parce qu'il met en scène des situations quotidiennes qui explorent des solutions face à des dilemmes courants souvent peu traités de façon ouverte en société.

But :

Le Happy Hippo Show est un outil s'appuyant sur l'art théâtral et les méthodes participatives du débat pour :

* Stimuler une remise en cause des préjugés (races, couleur de peau, sexes, niveau social, religions, cultures...)

* Retrouver des valeurs positives et profitables à tous (mieux vivre la diversité culturelle dans son quartier, s'ouvrir à un dialogue entre jeunes et personnes âgées, comprendre l'importance de la place de la femme dans les prises de décision, stimuler le désir de participer à la vie économique de son pays avec une éthique favorisant la prospérité de tous, assumer avec joie ses droits et devoirs en tant que citoyen de sa ville, ouvrir son coeur à la solidarité des plus démunis, etc.)

* Aider à la résolution de conflits par l'éducation sociale et l'exemple, en recherchant ensemble les repères moraux à réactualiser à la base de la résolution des problèmes

Dans cette approche sociale du théâtre et du débat, c'est le public qui trouve lui-même une solution à un problème donné, en se basant sur son propre vécu et une culture locale, plutôt que l'expression d'une vérité absolue, celle d'un livre ou d'un expert.

Après ce temps d'échange et de convivialité, en ayant déjà expérimenté la recherche collective d'une issue positive face à un problème concret, chacun est plus naturellement disposé à appliquer les solutions trouvées dans une situation similaire.

Déroulement :

Le Happy Hippo Show se déroule en quatre étapes :

1. Une situation simple mettant en évidence un problème est jouée dans un schetch,

2. L'action est gelée à un point crucial de tension, en butte à un dilemme moral, comme point de départ de la discussion

3. Un débat est engagé avec le public, centrée sur la recherche de solutions positives,

4. Le drame se poursuit et présente une solution positive, puis une seconde discussion est engagée.

Les participants peuvent voir par l'exemple comment appliquer dans leur vie quelques principes de base sur lesquels le débat est mis en ouvre:

* Comprendre qu'il est effectivement possible de trouver des solutions positives pour chaque problème,

* Chercher à définir le principe moral le plus élevé qui est impliqué dans le problème,

* Centrer le débat sur la recherche des moyens pratiques pour résoudre le problème,

* Guider l'assistance en s'appuyant sur la richesse de la diversité des expériences, cultures et de points de vues qui s'expriment.

Chaque thème dure environ 40 minutes. Il existe actuellement plus de 400 thèmes déjà expérimentés. Il y a différents types de Happy Hippo Show: pour enfants, adolescents, familles, différents groupes sociaux (enseignants, professionnels de la santé, hommes d'affaires, journalistes, femmes, etc.). Ils peuvent se tenir dans des endroits variés : jardins d'enfants, camps de jeunes, écoles, collèges, lycées et universités, dans les mass media (radio, TV, journaux), etc.

Les facteurs qui rendent le dialogue efficace sont déduits d'un état d'esprit qui est l'unité dans la diversité :

* Développer une réflexion collective à la recherche de solutions positives à un problème de la vie

* Expérimenter le partage d'idées et de vécu dans une atmosphère d'amitié et d'unité

* Amener à considérer les actions et comportements positifs comme prestigieux aux yeux des jeunes

* Préparer les jeunes à faire face à des situations inattendues de la vie par l'appropriation de repères moraux

* Eliminer la peur d'une situation inconnue ou de l'étranger, et donc prévention de l'agressivité

* Prévenir le crime au travers de discussions sur les actes conduisants à un processus destructif

* Echanger les expériences entre groupes sociaux multiculturels et groupes d'âges différents

* Renforcer l'unité de la famille en créant un précédent de consultation familiale

* Elargir la connaissance qu'a chacun de la vie en découvrant la richesse de la diversité d'approche

* Encourager à parler en public pour la première fois (spécialement important pour les jeunes)

* Favoriser l'indépendance d'esprit et l'autonomie morale des individus

* Stimuler la remise en cause des préjugés et l'abandon des imitations aveugles

* Intégrer l'émotion dans la recherche de solution par le moyen de l'art dramatique

* Acquérir l'expérience d'une décision et d'une action positives à travers l'art

* Apprendre à partager ses idées positives pour les transmettre aux autres

Après un retour d'expérience à large échelle dans des lieux et des cultures très variés, le bilan de cette démarche d'ouverture et de dialogue avec les autres montre un progrès qualitatif vers plus de tolérance et de connaissance mutuelle, à condition que ce temps de débat social positif se poursuive sur le long terme et régulièrement.



En résumé, le projet Happy Hippo Show a pour but de :

  • Montrer qu'une éducation citoyenne est possible en favorisant l'intégration de repères moraux indispensables au bien-être de chacun,
  • Stimuler une remise en cause des préjugés (races, couleur de peau, sexes, niveau social, religions, cultures...),
  • Redécouvrir ensemble des valeurs positives et profitables à tous,
  • Aider à la résolution de conflits par l'éducation et l'exemple, à la fois par le coeur et la raison,

  • Contribuer à long terme dans le domaine de l'éducation civique pour la paix et la stabilité sociale